2018-003.DNA.Technique mixte sur toile.116cm x 89cm.JPG

MOON Chang Dawn
-2018-003.DNA.Technique mixte sur toile.116 x 89cm

BR-2018-011.DNA.Technique mixte sur toile.116cm x 81cm.JPG

SUNG-PIL CHAE

Sung-Pil Chae paints on tilted canvases so that his paintings can ripple like a choppy sea or like leaves fluttering in the wind.

Sometimes the drops of paint fall and flow like the beginnings of a thunderstorm, forming delicate streams on dusty ground.

His art is both figurative and abstract, metaphorical and literal: Sung-Pil paints “the earth” with pulverized clays, coming from different continents, with a binder and pigments.

 

The light bounces off the canvas thanks to the numerous silvery reflections of the pearl, the silver or the powdered gold used as the basis of the artist's compositions.

 

For four years, SungPil Chae has entered a blue period. Blue like water, source of life and movement.

 

His works are exhibited in prestigious galleries: Opera in

NY, Miami, Bar Harbor, Aspen, London, Paris, Monaco

Geneva

DUBAI

BEIRUT

HONG KONG

SINGAPORE

SEOUL

Jean Brolly, Baudoin Lebon, Shchukin in Paris.

He is present in museum collections in Asia and Europe, in the USA, especially in France at the Hôtel de Ville in Paris, the Cernuschi museum, the BNP, etc. The National Museum of Contemporary Art, and the Seoul Museum of Art in Seoul.

He exhibits regularly at BRAFA exhibitions; Art Brussels; Art Paris; Art Central, HongKong; Busan Art; Shanghai Art; KIAF, Seoul; Art15 London; London Art fair; Art Karlsruhe; Miami Scope, Chicago Art Fair.

MOON Chang Dawn- 2018-011.DNA. Technique mixte sur toile.116cm x 81cm

MOON Chang Dawn   2020-038. GENE. 

130cm x 75cm. Technique mixte sur sable et toile,

2019-012.GENE.Technique mixte sur toile116 x 89.JPG

MOON Chang Dawn -2019-012.GENE.Technique mixte sur toile116 x 89 cm

2017-021.COSMOS.Technique mixte sur toile.130 x 81.jpg

La respiration du cosmos – l'univers de Moon Chang Dawn L'artiste coréen Moon Chang Dawn, qui vit et travaille à Paris depuis trente ans, débute sa carrière artistique en tant que sculpteur avant de se tourner vers la peinture. Grâce à sa pratique de l'art de la sculpture, il développe un sens particulier de l'espace et de la profondeur dans ses œuvres. L'espace tridimensionnel est projeté sur une surface en deux dimensions et crée ainsi du relief et de la profondeur. Moon s'intéresse activement au cosmos et exprime la sublimité de l'espace, infini et merveilleux. Il capture des instants après des explosions dans le cosmos, après le Big bang, dans une métaphore du processus sans fin de création et de disparition en cours dans l'univers, magnifié par la grande échelle de ses peintures. Les peintures de Moon, remplies de micromouvements et d'événements qui se déroulent dans le processus entropique qui se déroule dans l'univers, révèlent une sorte de plan d'immanence ambigu et stratifié. Au-delà du temps et de l'espace, ses peintures nous font ressentir l'ordre de l'univers et expérimentent le cosmos à un niveau imaginaire. Ils montrent le processus menant à l'abstraction. Le mouvement qui y circule est exempt de gravité et décentré. C'est un mouvement flottant qui se reproduit sans cesse dans un processus d'expansion et de contraction, de création et de disparition, pour finalement devenir une figure informelle. Ce processus constant de morphing dévoile l'état de l'image. Cette figure informelle, indéfinie et ouverte, est évocatrice de la circulation de tout ce qui existe et vit dans l'univers qui se déconstruit/reconstruit dans le temps. Dans d'autres œuvres, des formes géométriques simples se reproduisent et se chevauchent comme des cellules en division qui prolifèrent dans un processus sans fin dans une construction à grande échelle. De cette manière contradictoire, l'informel et le géométrique coexistent dans un processus d'anti-forme semblable au processus multisensoriel de formation du sujet. Dans les œuvres bidimensionnelles de Moon Chang Dawn, l'espace qui semble rempli de vapeur ainsi que la lumière diffuse créent un espace flottant dans une perception gazeuse, brumeuse et une impression de mystère. Moon Chang Dawn capture des moments de la respiration immatérielle de l'univers vu comme un corps sans limites. Son travail suggère l'acte photographique, et l'accumulation de ces moments crée un objet comme une chose dans un troisième espace intermédiaire ambigu entre la peinture et la sculpture. Avec Moon Chang Dawn, le processus de création artistique ne suit pas les lignes traditionnelles. Moon verse et vaporise de la peinture sur la toile, il brûle et refroidit les matières. Dans cette action créatrice, certains événements se produisent accidentellement : c'est comme une respiration et une vibration. Des fissures apparaissent dans la toile et les matières s'accumulent à des degrés divers. Les superpositions de strates créent l'image d'un mouvement suspendu, elles révèlent un processus de disparition, et rendent le temps perceptible dans l'espace. Les frontières s'effacent et s'enchevêtrent à mi-chemin entre l'abstrait et le figuratif, le matériel et l'immatériel. La figure ambiguë qui en résulte, qui passe par tout un processus d'érosion et de corrosion, évoque un monde inconnu et étrange, semblable à la surface de la lune ou à une explosion. En fait, tout ce qui existe est en mouvement. Le mouvement est l'image de la matière. Les œuvres de Moon Chang Dawn nous permettent de percevoir cette réalité. La pratique de Moon des arts de la sculpture, de la peinture et de la photographie nous laisse peut-être voir que ces genres ne peuvent être que des formulations différentes de la question de l'essence et de la disparition de l'existence. La respiration immatérielle de l'univers apparaît comme la métaphore de la présence et de l'absence, de l'existence corporelle et de sa dissolution, et le détail représente le tout. Dans cet état gazeux, les sensations sont multiples, tactiles et olfactives. Cela fait résonner un écho de Vanitas résonnant dans un espace flottant. C'est un espace où Moon Chang Dawn nous fait sentir l'énergie invisible qui éclate dans le cosmos alors qu'elle est amenée à l'existence dans le processus de naissance.

KIM, Sou-Hyeun PhD. Histoire de l'art. Commissaire Biennale de Busan (2014)

MOON Chang Dawn -2017-021.COSMOS.Technique mixte sur toile.130 x 81cm

MOON Chang Dawn -2016-028.COSMOS.Technique mixte sur toile.196 x 160 cm